Est-il possible de prévenir la perte des dents à cet âge ?

Les questions relatives à la perte des dents chez les personnes âgées nous sont fréquemment posées.

Les statistiques en Suisse sont formelles : Il manque en moyenne 10,5 dents aux personnes entre 65 et 74 ans. Leur remplacement par un dentier (partiel ou de la totalité de la denture) atteint même 97,4% chez les plus de 85 ans. Mais contrairement à ce qu’il est commun de penser, ce n’est pas l’âge en lui-même qui est responsable de la perte des dents mais un ensemble de pathologies non traitées ou interceptées trop tardivement :

Le déchaussement des dents (Parodontite)

Le déchaussement des dents est un phénomène lié à la présence de bactéries spécifiques logées dans le tartre sous la gencive et qui entraine une perte continue du tissu de soutien de la dent. La progression de cette maladie aboutit par conséquent à des mobilités dentaires, voire à la perte des dents.

Les premiers stades étant totalement indolores et quasi-imperceptibles, les patients qui ne consultent que lors de véritables problèmes dentaires ressentis seront susceptibles de passer outre cette maladie et ne la découvriront que trop tard, lorsque le phénomène sera déjà sévère voire irréversible.

Les caries dentaires

Les caries dentaires sont directement causées par des bactéries (se nourrissant de sucres de l’alimentation) situées la plupart du temps entre les dents et qui entrainent un ramollissement de l’émail pour aboutir à son délabrement. Lorsqu’aucun traitement n’est réalisé le délabrement devient trop important pour pouvoir conserver les dents cariées et l’extraction des dents est indiquée.

La perte des dents engendre… la perte des dents !

La perte d’une dent non remplacée entraine dès la première année un mouvement compensatoire lent et régulier de la part des dents adjacentes et antagonistes. Par ailleurs les forces de mastication sont alors réparties sur les dents restantes, ce qui signifie qu’elles deviennent de plus en plus fragiles car doivent supporter des forces disproportionnées pour leur nombre : C’est la spirale négative classique, où l’on délabre puis perd petit à petit de plus en plus de dents sur-stimulées par non remplacement des dents perdues auparavant.

Alors comment prévenir la perte des dents à un âge avancé ?

La prévention pour les personnes âgées repose sur 4 principes fondamentaux :

L’hygiène bucco-dentaire

Seul un brossage régulier avec une brosse à dent et un dentifrice contenant du fluor permettent de nettoyer efficacement les dents et de luter contre les bactéries responsables de la plupart des maladies bucco-dentaires citées ci-haut.

La diminution de la dextérité et la perte de mobilité requièrent une adaptation de ces moyens d’hygiène : Manches de brosses à dents plus volumineux pour une meilleure prise, cols flexibles, ou encore brosses à dents électriques.

Par ailleurs, les zones les plus à risques comme les surfaces entres les dents peuvent être nettoyées avec des brossettes adaptées en fonction de l’âge et du type de gencives.

Enfin, les crevasses situées sur la langue contiennent généralement des cellules mortes et de la plaque dentaire et peuvent être nettoyées à l’aide d’un gratte-langue.

Le fluor

Le fluor est un oligo-élément qui protège la surface des dents, peut réparer l’émail lorsque celui-ci est atteint d’une carie au stade débutant et augmente même sa résistance aux bactéries.

Chez la personne âgée il convient donc d’utiliser un dentifrice fluoré mais il est également possible de coupler cette protection avec une solution fluorée sous forme des rinçages de bouche réguliers.

L’alimentation

L’alimentation joue un rôle important dans la prévention de la perte des dents à un âge avancé : Il est indispensable de diminuer le taux de sucre, ainsi que les aliments collants et rétentifs qui restent particulièrement difficile à nettoyer lors du brossage.

Les aliments riches en calcium tels que les produits laitiers sont un allié dans la protection contre les pathologies bucco-dentaires, puisqu’ils renforcent l’émail.

La vitamine C joue quant à elle un rôle particulier dans la cicatrisation des tissus de soutien de la dent.

Pout terminer, l’eau est recommandée dans le cas des personnes âgées puisque le fait de boire régulièrement permet de stimuler la production de salive. Or celle-ci est efficace dans la protection contre les attaques bactériennes, que ce soit au niveau carieux ou gingival.

Pour les plus curieux d’entre vous ­: www.sge-ssn.ch/fr/

Les visites chez l’Hygiéniste dentaire

L’élément clef dans la prévention de TOUTES les pathologies dentaires, et notamment la perte des dents.

Les visites régulières chez l’Hygiéniste dentaire permettent justement d’éviter l’ensemble des pathologies citées et qui sont liées à la perte des dents en dépistant les caries, déchaussements, problèmes dentaires, et en individualisant les prises en charge en fonction du profil de patients :

Dextérité, motivation, patience, maladies chroniques, habitudes de vie, etc, sont tout autant de facteurs que l’Hygiéniste prend en compte pour vous conseiller.

Enfin, elle élimine le tartre et la plaque dentaire contenant les bactéries responsables de ces pathologies et fixe selon ces critères des visites régulières pour maintenir un état de santé bucco-dentaire.

Je souhaiterais avoir plus d’informations lors d’une séance avec l’Hygiéniste ->