Fil-dentaire

Les questions relatives au passage et à la fréquence d’utilisation du fil dentaire nous sont fréquemment posées.

Il serait tout à fait incorrect de déclarer qu’il est indispensable de passer le fil dentaire de façon quotidienne pour tous les patients, et des précisions s’imposent lorsqu’il est question d’accessoires interdentaires.

A quoi sert le fil dentaire ?

Les dents étant la plupart du temps en contact les unes avec les autres il est tout à fait impossible pour une brosse à dent (manuelle ou électrique) de nettoyer la totalité de la surface des dents. Pour être plus précis, un brossage particulièrement efficace ne sera capable de nettoyer que 70% de la surface des dents !

Ainsi, les 30% de surfaces non nettoyées correspondent aux parties que l’on appelle « interproximales », soit au contact entre les dents. Or d’après les statistiques ce sont justement ces surfaces qui sont les plus à risques de voir se développer des caries.

L’utilisation d’un fil dentaire permet alors d’enlever de façon mécanique les dépôts dentaires ainsi que certaines bactéries associées, limitant le développement de pathologies telles que les caries. Par ailleurs, l’utilisation du fil dentaire à ces niveaux permet également de passer au bord et sous le niveau de la gencive, évitant ainsi l’inflammation la plus répandue appelée « gingivite ».

Alors comment passer le fil dentaire ?

-Il convient de nettoyer ses mains avant le passage du fil puisqu’elles seront en contact direct avec la cavité buccale.

-La première étape consiste en la sélection d’un fil de longueur approximative de 30cm.

-Il est ensuite nécessaire d’enrouler le fil sur un majeur, telle une « référence » puis de laisser un espace de 5cm (lorsque l’on passe le fil au niveau des dents de devant) à 10cm (dents du fond) jusqu’au deuxième majeur enroulé.

-Les index et les pouces permettent de guider le fil en bouche, une main en bouche, l’autre en dehors.

-Le mouvement correspond au fait de glisser délicatement suivant une pression latérale entre les dents. Nous insistons sur le fait de ne pas passer le fil à la verticale car cela risquerait de blesser la gencive. Une fois que le contact entre les dents est passé, aucune pression ne doit être exercée et le fil doit longer chaque dent au niveau des triangles de gencives (papilles) et ce, de chaque côté des dents. Il est indispensable de passer le fil jusqu’à un niveau légèrement sous gingival, c’est à dire légèrement sous la gencive.

-Répéter l’opération de chaque côté des dents en tirant légèrement au niveau du point de contact sans léser la gencive.

Des accessoires de type portes-fil existent dans le cas où cette technique traditionnelle semble trop complexe mais le niveau de précision n’est pas tout à fait comparable.

Le passage du fil devrait être exécuté le plus fréquemment possible. Cependant, non seulement il ne serait pas réaliste d’exiger de nos patients qu’ils passent le fil 3 fois par jour, mais il serait en plus totalement inutile dans certains cas : De très nombreux patients ont besoin d’autres accessoires interdentaires beaucoup plus appropriés, du fait d’une perte de gencive ou d’os, de maladies, d’encombrements ou au contraire d’espaces ente les dents, d’une dextérité diminuée, ou encore de très nombreux autres facteurs dont l’Hygiéniste doit impérativement discuter lors des séances de contrôle.

A la CHD, chaque séance chez l’Hygiéniste permet au patient de recevoir des conseils individualisés à propos de son hygiène bucco-dentaire afin d’établir une stratégie cohérente et tendre vers un objectif réaliste : Nos patients n’ont pas tous les mêmes budgets, habitudes, ni la même motivation ou la même patience, il est donc de notre devoir de nous adapter à tous les profils.

Fil dentaire  Fil dentaire

Click edit button to change this text.

Click edit button to change this text.